Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 06:31

Pour notre première participation à la rando Terr’des Alpes, ce fût un régal, car toutes les cases étaient cochées ; pour éviter de nous lever à 4h du mat’, nous sommes allés dormir chez Patrick à Aspres-sur-Buëch à 50km de Chorges la veille, donc réveil à 6h, départ à 7h et arrivée à 8h ; la rando est organisée depuis l’école primaire avec un accueil, inscription et petit déj’ sous le préau très sympa, d’autant que rares sont les randos qui ont pu le maintenir ; nous décollons tous les 4 à 8h15 avec une température idéale de 14°; la première montée nous réchauffe, car en partant de 850m d’altitude, nous passons à 1650m au bout d’une heure trente de grimpette sans difficulté particulière ; les paysages verdoyants s’offrent à nous avec une vue privilégiée sur le Lac de Serre-Ponçon, qui va rythmer toute la balade avec des perspectives différentes ; nous traversons des pâturages, où les vaches ont laissé quelques « mines » à éviter, si on ne veut pas repeindre les vélos ; une première descente sympa commune à tous les parcours, puis nous nous séparons de Martine et Patrick pour envisager le 40 ou 50km ; après une remontée de 400m, nous attaquons une magnifique descente super joueuse en bordure d’une combe vertigineuse ; nous perdons 800m d’un coup pour arriver en bordure du lac, que nous longeons un moment, puis nous reprenons de l’altitude das les prés et les champs récemment fauchés, avant de retrouver le lac en face de la Chapelle Saint Michel entourée d’eau et d’un village de vacances et sa base nautique ; nous nous engageons dans un tunnel d’une centaine de mètres, où coule un ruisseau, donc interdit de s’arrêter si on veut garder les pieds au sec, mais avec la différence de luminosité, on avance à l’aveugle, mais sans cascade ; la suite nous amène sur le pointe de Canteloube avec son aire de pique-nique pour les familles et notre 3ème ravito ; nous reprenons la direction de Chorges par des petits chemins qui sentent la noisette, si bien que nous croisons un écureuil, qui les a bien trouvées les noisettes ; je commence à m’inquiéter un peu, car on arrive à près de 50km et ma batterie entame les 10 derniers pourcents ; nous finirons avec 52km au compteur et plus de 1900m de dénivelé (pour 1700 annoncés !) et 6% de batterie ! Martine et Patrick sont arrivés depuis un moment et nous accueillent pour échanger nos impressions : superbe randonnée, digne d’une rando d’or en termes d’organisation, de balisage, de parcours, de ravito, sans oublier le repas à l’arrivée ; nous pourrons y retourner plus nombreux l’année prochaine, sans problème !

Voir la carte

Voir la carte

Partager cet article
Repost0

commentaires