Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2022 2 10 /05 /mai /2022 22:38

Le réveil à 4h30, ça pique un peu, mais quand c’est pour une bonne cause, c’est pas grave ; d’autant que certains se sont sûrement réveillés encore plus tôt ou avaient une bonne raison pour ne pas se réveiller : merci donc à tous les bénévoles présents dès 6h30 au Château de Cancerilles ; après un petit briefing et le café/croissant qui va bien, les premiers participants arrivent dès 7h15/30 ; les stands sont près à recevoir les inscriptions et les pré-inscrits avec Nicole et Jacques entre autres; le parking se remplit gentiment et c’est le moment où Etienne, Didou et moi partons pour nous positionner sur le parcours du 48km et guider les « énervés » : le premier pointera son guidon vers 8h30 et pendant 1h une quarantaine d’autres concurrents se relaieront ; Etienne initie le « jalonnage » 500m en amont de ma position et Didou le clôture près du parking de la chartreuse le long du Gapeau au niveau de l’énorme marche qu’aucun ne tentera de franchir, au risque de finir à l’hosto : pour la peine, Didou aura ressorti son bleu de travail, car les VTT commençaient sérieusement à se repeindre aux couleurs de la nature ; et oui, il faut parler des choses qui fâchent : la bruine s’invite vers 9h30, mais pas plus d’une heure et nous laissera tranquille ensuite ; Pascal, dans les starting-blocks pour faire la fermeture du 27km, nous donne le top départ, à Etienne et moi pour fermer le 38/48km ; nous  « réceptionnons » le dernier participant du 48 et nous prenons notre temps pour profiter du superbe parcours passant par les Aiguilles de Valbelle en alternant montées en DFCI et petites drailles techniques ; le balisage cumulant peinture au sol, rubalises aux arbres et panneautage aux couleurs des 4 parcours s’avère aux petits oignons ; nous atteignons le premier ravito 10mn après les derniers, ce qui nous permet de faire le plein, car le petit déj est loin maintenant ; nous reprenons à l’arrivée de Syryl avec le camion venu rapatrier le matos et « libérer » les 4 charmantes hôtesses ; la suite du parcours nous emmène sur le plateau de Siou Blanc avec sa végétation spécifique et ses sentiers aussi ludiques qu’exigeants ; nous profitons de chaque rencontre pour discuter un peu, en particulier avec un couple de randonneurs très sympas, qui nous confie des bons plans de rando ; nous tombons quelques km avant le second ravito sur un groupe de jeunes un peu en galère, d’autant que le seul musculaire du groupe a un problème de dérailleur : arrivés au ravito quasiment remballé vu l’heure, Claude met les mains dans le cambouis pour lui venir en aide, mais  la solution viendra de la jeune fille du groupe, un peu au « bout de sa vie », qui cédera son VAE pour revenir en voiture avec Claude et le second groupe de bénévoles ; une petite heure plus tard, vers 14H, nous voilà tous revenus au Château, de bonne humeur, d’autant qu’une binouze nous attend accompagnée de sandwichs et autres « douceurs » pour les derniers affamés, sans oublier le nectar local que chaque participant pourra ramener à la maison ; à l’abri sous l’auvent et le barnum xxl, la pluie s’est réinvitée sans nous gêner ; nous rangeons tout le matériel, tout en débriefant sur cette belle journée sans accro appréciée de tous les participants ; un grand merci à tous les bénévoles, aux membres du Gazelec Var présents, à Chantal, Serge et leur fils Syryl, les propriétaires du Château et évidemment à Claude et Jean-Pierre sans qui cette belle aventure ne pourrait pas s’accomplir ; impatients de revivre une nouvelle édition (au soleil !)

voir la carte

voir la carte

Partager cet article
Repost0

commentaires